Chief happiness officer, un métier raillé qui continue de se chercher

Les indépendants peinent encore à voir les bénéfices de la dématérialisation
29 juillet 2021
Pourquoi la crise accélère le besoin de donner du sens
17 août 2021
Tout voir

Chief happiness officer, un métier raillé qui continue de se chercher

Arrivé en France au début des années 2010, le poste de chief happiness officer est décrié. Certains taxent les sociétés qui s’en sont dotées de vouloir occuper la scène médiatique à coups d’actions futiles, tandis que d’autres défendent une réelle amélioration du bien-être au travail. Ce métier récent, mis à rude épreuve par le Covid-19, continue de se chercher.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *